Le temps d'un séjour en famille ou entre amis, vous pourrez découvrir le port, l'Eglise Notre Dame, la statue des Bourgeois de Calais, la médiévale tour du guet (le plus vieil édifice de Calais), mais aussi le quartier Saint Pierre où s'est implantée en 1816 l'industrie de la Dentelle...Ces témoignages de la relation particulière entre Calais et l'Angleterre, vous pourrez les embraser d'un regard, en montant au sommet du beffroi ! 

La statue des Bourgeois de Calais, devant l’hôtel de ville, est le monument le plus photographié de la ville. A quelques pas de là, au Musée des Beaux-Arts de Calais, on peut découvrir les travaux préparatoires de son célèbre créateur, Auguste Rodin. Le Musée des Beaux Arts de Calais dispose d'une appli numérique (sous Google store ou Appstore). Cette année 2017, qui marque le Centenaire du décès du sculpteur, une expo est consacrée à une autre de ses oeuvres mondialement connue - Le Baiser - se déroule jusqu'au 17 septembre 2017.   

Calais et l’Angleterre, des liens séculaires

Cette œuvre célèbre rappelle aussi une vieille histoire, qui marque le début de la relation singulière entre Calais et l’Angleterre. Les Bourgeois de Calais, cela évoque aussi la Guerre de Cent Ans, au même titre que Jeanne d’Arc, d’Azincourt ou de Crécy. Rafraichissons nous donc la mémoire…Au début du conflit, les troupes du Roi d’Angleterre Edouard III débutent en 1346 le siège de Calais, une place forte entourée de murailles et dotée d’un port. Après 11 mois de siège, les Calaisiens, affamés, demandent à capituler mais Edouard III exige que six notables lui remettent leurs vies et les clés de la ville, en guise de soumission. Six hommes, Eustache de Saint Pierre en tête, se dévouent et partent vers la potence…avant d’être graciés par l’épouse du roi d’Angleterre. Ainsi commençaient 211 ans de présence anglaise, jusqu’en 1558. Les possessions anglaises s’étendaient une vingtaine de kilomètres autour de la ville, un territoire dénommé  le « Pale of Calais ». D’ailleurs, c’est à quelques kilomètres de Calais que s’est déroulée en 1520 la célèbre entrevue du Camp du drap d’or.

Les relations entre Calais et l'Angleterre donnent lieu à de nombreuses petites histoires ! Une application ludique, Les Folies du Calaisis, invite à partir à leur découverte dans un rayon d'une trentaine de kilomètres autour de Calais     

Notre Dame, les guerres…De Gaulle !

Durant ces deux siècles, ils développèrent l’activité du port et procédèrent aussi à l’agrandissement de l’Eglise Notre Dame de Calais, un des rares exemples d’architecture religieuse anglaise sur le continent. Pour rappeler cette influence, ses jardins ont pris le nom de Tudor. L’Eglise Notre Dame de Calais a subi de nombreuses destructions lors des deux guerres mondiales. Vitraux soufflés par les bombes d’un dirigeable Zeppelin en 1915, énormes dégâts entre 1940 et 1944, ces relations avec les guerres ne s’arrêtent pas là…mais ont eu une tournure plus sympathique : en 1921, le capitaine Charles de Gaulle, futur chef de la France Libre et futur Président de la République, y prend pour épouse la jeune calaisienne Yvonne Vendroux. A proximité de l’édifice religieux, une stèle et une statue  rappellent cette journée importante pour un couple ayant marqué l’histoire contemporaine de la France. C’est également à Notre Dame alors en ruines qu’a été tourné, en 1964, une scène d’un plus célèbre film français consacré à 1939-1945, à savoir le « Week end à Zuydcoote » avec Jean Paul Belmondo. En parlant de film, l'Office de Tourisme Calais Côte d'Opale propose une vidéo vous emmenant sur les pas de Charles de Gaulle à Calais.  

Le port, l’Eglise Notre Dame, la statue des Bourgeois de Calais, la médiévale tour du guet, le plus vieil édifice de Calais, mais aussi le quartier Saint Pierre où s’est implantée en 1816 l’industrie de la dentelle….ces témoignages de la relation particulière entre Calais et l’Angleterre vous pourrez les embraser d’un regard, en montant au sommet du beffroi !

Parmi les plus beaux hôtels de ville de France

Le beffroi est contigu à l’Hôtel de Ville de Calais, reconnu comme l’un des plus beaux du pays. Sa construction a débuté en 1911 et symbolise l’union réalisée en 1885 entre la  ville portuaire de Calais et la ville dentellière de Saint Pierre. Une fois contemplée sa façade typique du style Renaissance néo-flamande, n’hésitez pas à y pénétrer pour découvrir sa verrière art déco et ses superbes salles du 1er étage : grand salon d’honneur, salle du conseil municipal et la salle des mariages où Charles De Gaulle et Yvonne Vendroux se sont unis civilement  le 6 avril 1921.

Au même titre que ceux de Bruges, Ypres, Douai ou Lille, le beffroi de Calais fait partie de l'ensemble des beffrois de Belgique et du Nord de la France inscrits en 2005 sur la liste du Patrimoine Mondial de l'UNESCO en 2005.   

Toute l'année et sur réservation, l'Office de Tourisme Calais Côte d'Opale propose des visites de découverte du patrimoine local (à pieds ou à bord de votre autocar).

Contact : Caroline Delanghe  03 21 96 61 70   commercialisation@calais-cotedopale.com