conférencebalthus.jpg

Conférence "Balthus, un goût de l'atemporel"

Conférence à Calais
  • A l'auditorium de la Cité de la dentelle et de la mode

    Le Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris présente actuellement Derain, Balthus et Giacometti. L’exposition explore les relations entre ces trois artistes majeurs du XXe siècle.

    Si les voyages en Italie, la fascination pour le « métier », la fréquentation des milieux surréalistes ont pu les réunir dans une communauté esthétique, Balthasar Klossowski de Rola (alias Balthus, 1908-2001) se distingue par ses scènes équivoques peuplées...
    A l'auditorium de la Cité de la dentelle et de la mode

    Le Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris présente actuellement Derain, Balthus et Giacometti. L’exposition explore les relations entre ces trois artistes majeurs du XXe siècle.

    Si les voyages en Italie, la fascination pour le « métier », la fréquentation des milieux surréalistes ont pu les réunir dans une communauté esthétique, Balthasar Klossowski de Rola (alias Balthus, 1908-2001) se distingue par ses scènes équivoques peuplées d’adolescentes alanguies. Ses pay­sages rendent un hommage libre aux maîtres de la Renaissance, largement étudiés lors de ses nombreux séjours florentins et romains (il sera directeur de la Villa Médicis de 1961 à 1978). « Sa grandeur, c'est d'avoir récupéré les archétypes de la peinture depuis le XIIIe siècle et d'en avoir fait des images modernes qui n'ont pas l'air de pastiches », remarque Didier Semin, historien de l’art. « Ses tableaux sont des maisons hantées avec beaucoup de fantômes, c'est la mémoire de plusieurs siècles de peinture. »

    Peintre, dessinateur et illustrateur, Balthus sera aussi décorateur de théâtre : Comme il vous plaira de Shakespeare en 1934, Les Cenci d'Antonin Artaud en 1935, L'Etat de siège d'Albert Camus en 1948, Le Peintre et son modèle, ballet d'après le livret de Boris Kochno en 1949. Il créé en 1950 les décors et costumes de Così fan tutte pour le festival international de musique d'Aix-en-Provence. Suivront L'Ile des Chèvres de Ugo Betti (1953) et Jules César de Shakespeare (1960).

    Par Isabelle Lefebvre, historienne de l’art et conférencière, en partenariat avec les Amis des musées de Calais. Entrée gratuite
Déposer un avis
Écrivez votre avis sur Conférence "balthus, Un Goût De L'atemporel" :
  • Médiocre
  • Moyen
  • Bon
  • Très bon
  • Excellent
Il n'y a pas encore d'avis sur Conférence "balthus, Un Goût De L'atemporel", soyez le premier à en laisser un !