275364594_5123061471072424_5561806967256105596_n.jpg

Un grand concert romain

à Calais
  • La trompette est un instrument abondamment utilisé par l'imaginaire baroque : elle proclame la victoire et la puissance, elle est symbole d'allégresse, elle fait résonner la gloire dans les cieux et couronne de triomphe les grands hommes. Mais elle sait aussi se faire suave et rivaliser de virtuosité avec la voix, comme le propose ce programme alternant cantates profanes et pièces instrumentales de la Rome du XVIIe siècle.
    Arcangelo Corelli (1653-1713), brillant violoniste, a rayonné sur...
    La trompette est un instrument abondamment utilisé par l'imaginaire baroque : elle proclame la victoire et la puissance, elle est symbole d'allégresse, elle fait résonner la gloire dans les cieux et couronne de triomphe les grands hommes. Mais elle sait aussi se faire suave et rivaliser de virtuosité avec la voix, comme le propose ce programme alternant cantates profanes et pièces instrumentales de la Rome du XVIIe siècle.
    Arcangelo Corelli (1653-1713), brillant violoniste, a rayonné sur l'Europe entière en son temps, et nombreux sont les musiciens de renom qui lui ont rendu visite dans la Ville Éternelle, comme un « rite initiatique » pour faire carrière. Pourtant, il n'a écrit que 6 opus de musique pour cordes, et quelques pages plus confidentielles, comme la Sonata à 4 avec trompette, ou une Sinfonie pour l'oratorio Santa Beatrice de son ami et collègue Giovanni Battista Lulier, qui seront jouées ce soir. Alessandro Melani (1639-1703), chanteur et maître de chapelle à Saint-Louis-des-Français à Rome, a quant à lui collaboré avec Corelli à plusieurs reprises, notamment lors de fastueuses fêtes, et est l'auteur de plusieurs opéras, oratorios, et cantates. Le reste du programme sera consacré à Alessandro Scarlatti (1660-1725), le sicilien qui fit carrière à Naples et Rome. Surnommé « l'Orphée italien », il a composé plus de 600 cantates de chambre.

    Tarif : 16€
Horaires
Horaires
  • Le 3 mai 2022 à 20:30