Voir les photos (5)

La Tour du Guet

Non Classé ,  Site et monument historiques ,  Ensemble fortifié à Calais

  • Construite probablement au 13e siècle cette tour est le plus ancien monument de Calais. L’origine de cette tour n’a jamais pu être irréfutablement précisée. L’hypothèse la plus vraisemblable est qu’elle aurait fait partie du système défensif (dont les remparts de l’époque) construit par le Comte Philippe de Hurepel.

    C’est de cette tour qu’en 1347, Jean de Vienne, Gouverneur de la ville, informa les Calaisiens des conditions d’Edouard III d’Angleterre pour la reddition de la cité après un...
    Construite probablement au 13e siècle cette tour est le plus ancien monument de Calais. L’origine de cette tour n’a jamais pu être irréfutablement précisée. L’hypothèse la plus vraisemblable est qu’elle aurait fait partie du système défensif (dont les remparts de l’époque) construit par le Comte Philippe de Hurepel.

    C’est de cette tour qu’en 1347, Jean de Vienne, Gouverneur de la ville, informa les Calaisiens des conditions d’Edouard III d’Angleterre pour la reddition de la cité après un siège de près de 11 mois. La population était rassemblée sur la place d’armes au pied de la tour, et ce serait de ses rangs que sont sortis les Bourgeois de Calais.

    En 1580, un séisme secoua la ville et fit s’écrouler la moitié de la tour. En 1696, la flotte anglaise la toucha, entrainant une nouvelle répartition avec une modification notable, l’apparition de la rampe en fer. Destinée à servir de vigie, cette tour se vit dotée, en 1818, d’une lanterne tournante fonctionnant à l’huile, et a servi de relais de télégraphe et de phare jusqu’en 1848. Le sommet, à 38 mètres, reçut une cage de verre qui existait encore avant les bombardements de la seconde guerre mondiale. Alors que Calais était détruite à plus de 70% à l’issue de la Seconde Guerre mondiale, la tour a été épargnée pendant les conflits mondiaux. A son sommet flotte le drapeau historique bleu et blanc de Calais